Arbres morts ou dépérissant sur pied… de multiples causes possibles

bandeau_arbres morts

Lors de vos promenades sylvestres, vous pouvez constater des arbres morts soit de façon isolée soit en groupe.

Les origines de cette mortalité sont multiples et de nombreux facteurs sont à l’origine de ces symptômes. Les forestiers ont l’habitude de décrire ces mortalités dans le contexte forestier en identifiant les facteurs qui prédisposent, qui déclenchent et qui aggravent.

Quelques facteurs identifiés :

  • l’âge de l’arbre

Un arbre est un être vivant qui vit et meurt. Il n’est donc pas anormal de trouver des arbres morts de vieillesse. Dans une forêt gérée, la majorité des arbres sont récoltés avant leur mort naturelle afin de conserver les qualités mécanique du bois indispensable à une utilisation ultérieure. Cependant, les forestiers vont conserver des arbres morts afin de créer une source d’habitat propice à la biodiversité.

arbre dépérissant

  • les évènements climatiques

Les sécheresses sont particulièrement problématiques pour les arbres car cela peut entraîner des ruptures dans la colonne d’eau (un peu comme un tuyau qui se désamorce), l’arbre va donc manquer d’eau et se fragiliser. Les tempêtes peuvent également avoir des effets sur les arbres même s’ils sont restés sur pieds. En effet, le balancement dû aux rafales va casser les fibres de l’arbre ce qui va avoir le même effet que vu précédemment. La conséquence d’une sécheresse constitue le facteur déclenchant qui fragilise l’arbre, le rendant vulnérable aux ravageurs.

  • les attaques d’insectes

En tête des ennemis de nos forêts : les scolytes. Ces insectes pas plus gros qu’une tête d’épingle sont toujours présents en forêt mais ils n’attaquent en général que des arbres déjà dépérissant. Lorsque surviennent des évènements climatiques comme vu ci-dessus, beaucoup d’arbres vont montrer des signes d’affaiblissement. Ce sont sur les épicéas et les sapins qu’ils sont les plus virulents. Les scolytes vont donc en profiter pour se développer et entrer en phase épidémique qui peut perdurer plusieurs années pendant lesquelles ils pourront même attaquer des arbres sains. Ces ravageurs bien connus des forestiers font partie des facteurs aggravants.

arbre scolyté

Les attaques de scolytes se présentent en générale en « tâches » de quelques arbres à plusieurs dizaines d’arbre. Lorsque les arbres sont morts, il n’y a plus rien à faire car les insectes responsables ont déjà pris leur envol. Le but pour les forestiers est donc de surveiller les forêts dont ils ont la charge afin de diagnostiquer la présence des insectes et de récolter les arbres concernés et de les évacuer au plus vite des forêts.

Si vous constatez des mortalités anormales d’arbres, la Direction Régionale de l’Agriculture et de la Forêt met à votre disposition une liste de « Correspondants Observateurs » à qui vous pouvez signaler le phénomène : http://draaf.auvergne-rhone-alpes.agriculture.gouv.fr/Sante-des-forets. Vous trouverez également toutes les informations sur la Santé des Forêts (actualités, instructions, bilans,…)

Leave a Reply

Your email address will not be published.