Exploitation forestière et promenades en forêt : des règles de sécurité à respecter

bandeau-recolte

Après 2 mois de confinements, nous avons tous envie de nous aérer et quoi de mieux que la forêt pour nos sorties natures ! Une ballade à pied ou en VTT sur les chemins est synonyme de moments de liberté mais il ne faut pas oublier que la forêt est aussi un milieu où de nombreuses entreprises travaillent pour leur entretien et leur renouvellement. Il n’est donc pas rare de croiser des entreprises occupées à récolter les bois…

Tout d’abord, vous pouvez être à proximité d’une opération de récolte qui consiste à couper tout ou partie des arbres à la main avec une tronçonneuse ou avec une machine. Dans un cas comme dans l’autre cette opération est extrêmement dangereuse. Par conséquent, si vous êtes à proximité de ce type de chantier vous devez soit contourner en vous tenant à distance soit, si ce n’est pas possible, signaler votre présence et attendre le feu vert du professionnel qui vous indiquera à quel moment passer en sécurité.

Ensuite, lorsque les arbres sont au sol, un engin va les collecter et les amener vers une place de dépôt où un camion viendra les chercher (opération de débardage). Durant cette opération, l’engin circule souvent sur les chemins (voirie forestière, chemins d’exploitations,…) et constitue donc un danger potentiel. Il est donc important, lorsque vous apercevez ce type d’engin, de vous signaler et de vous écarter si possible (toujours au-dessus du chemin, pas en dessous) sinon, d’attendre son arrêt total avant de passer à côté en étant sûr que le chauffeur vous ais bien repéré.

Enfin, les bois sont stockés sur des places de dépôts près de la route goudronnée ou d’une route forestière. Même si en l’absence de travaux, ces places servent souvent de parking, elles servent avant tout à stocker du bois, il est donc important de ne pas se garer sur ces zones si elles sont en cours d’utilisation pour des raisons évidentes de sécurité. Pour savoir si des travaux sont en cours, il suffit de regarder si un tas de bois est déjà présent  ou si des écorces couvrent le sol, dans ce cas, il est préférable de ne pas y stationner. Pour finir, même si les tas de bois stockés en bord de route ont l’air stables, il est formellement interdit de grimper dessus car les bois sont souvent glissants surtout lorsque l’écorce se détache et vous risquez la chute voir même de rester coincé entre les billons.

La forêt est un espace de partage, le respect mutuel doit y être la règle de base afin que chacun puisse en profiter en sécurité !

Leave a Reply

Your email address will not be published.